BIOGRAPHIE

« Une pianiste de fière allure »

(Christian Wasselin, Web Théâtre, avril 2016)

« Elle est un orchestre à elle seule ! »

(Bertrand Renard, Culture box, février 2016)

Baignée dans l’art dès son enfance, notamment celui du théâtre et du texte, Célia Oneto Bensaid décide qu’elle racontera les histoires au piano, cet instrument riche permettant tant de répertoires !

C’est donc au CNSM de Paris qu’elle obtient avec autant d’enthousiasme cinq  prix : piano (Claire Désert), accompagnement (direction de chant avec Erika Guiomar, accompagnement vocal avec Anne Le Bozec et accompagnement au piano avec Jean-Frédéric Neuburger) et  musique de chambre (Claire Désert et Ami Flammer) avec les meilleures distinctions. Célia suit également l’enseignement de Rena Shereshevskaya depuis 2010 puis à l’Ecole Normale Alfred Cortot où elle obtient le diplôme supérieur de concertiste en 2018.

Personnalité singulière et engagée, Célia choisit avec soin les répertoires qu’elle défend sur scène et qu’elle présente volontiers afin de les rendre accessible : c’est ainsi que les répertoire de musique américaine (avec notamment ses propres transcriptions), musique française, musique d’aujourd’hui, et de compositrices tiennent une place importante dans ses programmes. Elle crée ainsi de nombreuses pièces dont elle est dédicataire pour certaines de David Hudry, Thomas Lacôte, Diana Syrse, et Camille Pépin dont elle enregistre les œuvres de musique de chambre dans un disque qui paraît en février 2019 chez NoMadMusic (Choc Classica, FFF Telerama…).

Chambriste recherchée, on la retrouve sur scène notamment aux côtés de Renaud Capuçon, Violaine Despeyroux, Elsa Dreisig, Marie-Laure Garnier, Olivia Gay, Léa Hennino,  Héloïse Luzzati, Fiona McGown, Raphaëlle Moreau, Xavier Phillips, François Salque…

Artiste éclectique, elle est aussi comédienne lors des projets du MAB Collectif (spectacles “Cendrillon, avec ma soeur” et “Comment je suis devenue Olivia”), est doublure mains sur des long métrages et en tant que pianiste elle apparaît dans les séries “Les Sauvages” et “Validé” (Canal Plus). Elle enregistre d’ailleurs les bandes originales de différents films et séries (“Les Sauvages” Canal Plus, “Rouge” de Farid Bentoumi etc.).

Lauréate de nombreux concours internationaux en solo et en musique de chambre (Piano Campus, Fondation Cziffra, concours Nadia et Lili Boulanger, concours Bonneton, concours Fauré, concours Poulenc), elle reçoit le prix du public de la Société des Arts de Genève en 2017. Elle se produit régulièrement en concert en solo, en musique de chambre et avec orchestre (orchestre de la Garde Républicaine, orchestre de l’opéra de Toulon, ensemble Appassionato etc.) sous la direction de François Boulanger, Mathieu Herzog ou encore Lucie Leguay et dans des festivals et salles telles que la grande Philharmonie de Paris, Piano aux Jacobins, le festival de la Roque d’Anthéron, l’Esprit du Piano à Bordeaux, la Folle Journée de Nantes, le Grand Théâtre de Harbin (Chine), le Salamanca Hall (Japon), la Salle Bourgie (Montréal), le Wigmore Hall (Londres), Festival du Périgord Noir, Piano en Valois, et a été également invitée de différentes émissions de radio (France Musique : Magazine des Festivals, Génération Jeunes Interprètes, Matinale). Elle se produit régulièrement à l’étranger (Etats-Unis, Japon, Russie, Italie, Angleterre, Espagne, Suède, Suisse, Algérie, Chine). En 2017, elle est soutenue par la fondation Safran, et devient  lauréate de Pro Musicis et de la Banque Populaire. Elle est également lauréate de la fondation Royaumont et devient en 2018 lauréate HSBC de l’Académie du festival lyrique d’Aix-en-Provence et devient en 2020 la première lauréate dans la catégorie “Musique Classique” du Trophée K2.

En 2018 sort son premier disque solo “American Touches” consacré aux américains Gershwin et Bernstein, et comprenant ses transcriptions d’œuvres orchestrales sous le label Soupir très bien accueilli par la critique.

En 2021, parait son deuxième CD solo chez NoMadMusic “Metamorphosis” autour de Glass, Pépin et Ravel qui est encensé par la critique (Coup de coeur de Renaud Capuçon sur RTL, 5 étoiles Classica etc.).

Sur la saison 21/22, Célia fera ses débuts notamment à l’Auditorium de l’Opéra de Bordeaux, et au Théâtre des Champs Elysées à Paris, mais également au festival “Nouveaux Horizons” à Aix-en Provence dont les concerts sont retransmis sur Arte Concerts et France Musique.

Un disque consacré aux 18 pièces de Dante de Marie Jaëll pour piano solo paraîtra également en 2022 chez le label Présence Compositrices  crée par Claire Bodin.